Sommaire
Sur les traces de qui...
Notre quête
journal de bord
Ici et là-bas
Les partenaires
écrivez-nous !
Livre d 'or


du 5 au 14 août 2000

Isla Chiloé, playa Cucao. Les dunes de cette belle plage ourlée de gigantesques rouleaux sont couvertes de Fragaria chiloensis sauvages. Ici, un de nos «caballos» dans les fraises…

Depuis plus d’un mois, nous vous parlons de la fraise chilienne… Quelques précisions s’imposent à présent.

D’un point de vue scientifique, la Fragaria chiloensis, sous-espèce chiloensis, est une plante native du Chili dont on peut distinguer deux formes :
la forme patagonica, fraise sauvage à petits fruits rouges qui pousse le plus souvent sur les plages, nommée par les Mapuches « Lahueñe » (quelques plants sylvestres, forts rares, donnent des fraises de couleur blanche) et
la forme chiloensis, celle qui fut ramenée par Amédée Frézier à Plougastel, plante cultivée à gros fruits blancs, nommée par les Mapuches « Quellghen » ou « Kellen ».
De façon plus courante, les fraises « chiliennes » sont appelées « frutillas », ce qui signifie en espagnol « petit fruit ». Une explication possible : les colons espagnols, en voyant la fraise blanche inconnue à leurs yeux (puisqu’inexistante en Europe !) l’auraient alors baptisée « frutilla ».
Les fraises « européennes », toutes rouges, implantées au Chili, sont quant à elles, appelées « fresas » ou « freson ».


Gonzalez de Najera rapporte en 1866 un ingénieux stratagème inventé par le peuple indigène afin de résister à l’invasion des colons espagnols.
Au cœur des forêts, les Mapuches plantaient des frutillas : une tentation irrésistible pour les soldats affamés qui se jetaient sur les petites fraises… Moment tant attendu par les Indiens, qui aidés par les forces de la nature, remportaient une victoire.

Morale de l’histoire :
La pique aux fraise, en tout temps, en tout lieu, peut s’avérer dangereuse...

retour journal de bord

 


projet.frezier@free.fr

page précédente - sommaire
sur les traces de qui ?
- notre quête - journal de bord -
partenaires - correspondance
livre d'or